Entretien & Traitement

Comment nettoyer efficacement une piscine ?

Polluée par les utilisateurs (peaux mortes, bactéries, cheveux…) ainsi que par l’environnement extérieur (poussières, feuilles, pollutions en tout genre), la piscine est une vraie niche à saletés. D’où l’importance d’un entretien régulier et adapté. Nettoyage, abri, produits d’entretien, filtration… Tour d’horizon des règles élémentaires à respecter pour s’assurer une piscine à l’eau saine et limpide.

Le nettoyage de la structure

Une piscine a besoin d’un entretien régulier durant la saison des baignades pour rester fonctionnelle. Ce nettoyage débute par celui de la surface de l’eau. À l’aide d’une épuisette, les feuilles, les insectes et autres gros débris devront être enlevés. La tâche est manuelle et plutôt fastidieuse, mais elle est importante avant chaque baignade, pour garantir le confort des utilisateurs. Puis, vient le nettoyage en profondeur du bassin. Ici, l’usage d’un balai aspirateur ou d’un robot hydraulique, à pression ou électrique est de rigueur. Il vaut mieux constamment miser sur les solutions automatisées pour gagner en temps et en facilité. Ne pas omettre de nettoyer la pompe de la piscine, les skimmers ainsi que le système de filtration. La pression du filtre est également à surveiller. En outre, le nettoyage de la ligne d’eau est primordial. Un gel ou une gomme spéciale aidera à cette tâche.

Le traitement de l’eau

Une autre étape incontournable repose sur le traitement de l’eau qui est scindé en deux actions. D’une part, le traitement de fond assuré par les équipements spécifiques et automatiques. D’autre part, les actions courtes et correctives, à réitérer régulièrement et ayant pour objectif de lutter contre les bactéries non éliminées par la filtration. En la matière, plusieurs solutions existent : le chlore, le brome ou encore l’électrolyse au sel. À noter que durant les périodes estivales, un traitement hebdomadaire est vivement conseillé. En période caniculaire, la fréquence doit même passer à traitement tous les deux jours. Vérification et correction du pH, désinfection, diffusion de floculant pour la clarification ne sont que quelques exemples d’actions à entreprendre. Oui, avoir une piscine n’est pas de tout repos ! C’est pourquoi beaucoup de propriétaires optent pour la sous-traitance et confient l’entretien à des spécialistes qui leur soumettent des contrats d’entretien annuels. Ceux qui ne sont pas séduits à cette idée ont à portée de main une autre alternative plus innovante : installer une station de contrôle automatique. La machine va déterminer le taux de désinfectant de l’eau, son pH, le taux algicide, etc. En cas d’irrégularités, les produits sont injectés automatiquement via un régulateur électronique. Pratique et efficace !

La couverture, un indispensable

Réduire les tâches d’entretien est possible grâce à l’installation d’un abri ou d’une couverture. Ces équipements qui font partie des dispositifs de sécurité rendus obligatoires pour éviter les noyades ont aussi pour vocation de protéger l’eau des pollutions extérieures et des intempéries. De plus, ils ont l’avantage de préserver la température de l’eau. Le pH subit moins de variations et limite l’usage de produits. Par contre, il vaut mieux éviter l’utilisation de ces couvertures lorsqu’il fait très chaud, car une eau trop chaude entraîne une prolifération des algues. En hiver par contre, la bâche d’hivernage deviendra un allié dès que la température descend au-dessous de 15°C. Cette solution empêche le développement des algues, le dépôt calcaire et la dégradation des appareils.

Ajouter un commentaire

Poster un commentaire

A découvrir